Retour au site
  • Catégories
  • Liste
  • Informations
  • Contact

Nom du jardin

Producteurs fermes sur toit

  • Projet : Lorem ipsum dolor sit amet
  • Superficie : 1234 m2

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipisicing elit, sed do eiusmod tempor incididunt ut labore et dolore magna aliqua. Ut enim ad minim veniam, quis nostrud exercitation ullamco laboris nisi ut aliquip ex ea commodo consequat. Duis aute irure dolor in reprehenderit in voluptate velit esse cillum dolore eu fugiat nulla pariatur. Excepteur sint occaecat cupidatat non proident, sunt in culpa qui officia deserunt mollit anim id est laborum.

Organisme

Les Fermes Lufa

  • Email : info@lufa.com
  • Téléphone : 514 648-8805
Voir le site web

Responsable

Johnny Depp

  • Email : info@lufa.com
  • Téléphone : 514 648-8805
Voir le site web
Québec dévoile la première version de son plan d’action en agriculture urbaine

Québec dévoile la première version de son plan d’action en agriculture urbaine

  • 19 mars 2020

Après le lancement de plusieurs plans d’agriculture urbaine de municipalités québécoise, voilà celui de la «capitale nationale » et deuxième ville, après Montréal, au niveau de la population.  

En effet, la Ville de Québec vient de dévoiler la version préliminaire de son Plan d’action en agriculture urbaine 2020-2025. Ce plan reconnait les nombreux bienfaits et pratiques associés à cet important mouvement social, mais aussi sa diversité du potager chez soi aux fermes urbaines. Ce document intitulé Enrichir le champ des possibilités est auprès des citoyens de Québec en consultation jusqu’au 14 avril.

Pour Régis Labeaume, maire de Québec, « L’agriculture urbaine connait un essor marqué partout dans le monde et la ville de Québec ne fait pas exception. Depuis une dizaine d’années, les entreprises, les organismes et les projets d’agriculture urbaine se sont multipliés sur le territoire. » Pour celui-ci, ce «Plan d’action en agriculture urbaine s’inscrit en cohérence avec les orientations municipales en matière de vivre-ensemble, d’environnement, d’accessibilité universelle et s’harmonise avec les outils de planification existants. »

Dans son plan d’action, la Ville de Québec s’intéresse à plusieurs facettes de l’agriculture urbaine, consciente qu’il s’agit d’un outil important pour répondre à de nombreux enjeux du 21siècle.

« Les changements climatiques, l’insécurité alimentaire, le besoin de vivre dans un environnement sain, la volonté de faire sa part pour réduire son empreinte environnementale, le plaisir de cultiver, de manger frais, d’être près de la nature sont parmi les raisons qui encouragent la pratique de l’agriculture urbaine et l’intérêt envers les marchés de proximité », ajoute Émilie Villeneuve, membre du comité exécutif responsable du développement social et de l’habitation de la ville de Québec. 

Le Plan de la ville de Québec s’articule autour de sept axes de développement. Pour chacun, plusieurs actions sont proposées afin de faire de Québec une ville encore plus fertile quant au déploiement de projets en agriculture urbaine. Les pratiques d’agriculture urbaine mises de l’avant comprennent :

  • Les jardins potagers, qu’ils soient privés, communautaires ou collectifs, qu’ils soient au sol, sur les toits ou sur les murs;
  • Les petits élevages (abeilles, poules);
  • Les aménagements avec des plantes comestibles ou des plantes favorables aux insectes pollinisateurs;
  • Les entreprises pour qui l’agriculture urbaine constitue une activité économique;
  • La mise en marché de proximité.

Consultations


Dès maintenant, les citoyens sont invités à se prononcer sur la version préliminaire du plan en transmettant leurs commentaires et suggestions via la plateforme de consultation publique en ligne, jusqu’au 14 avril.